Une forme de vie, Amélie Nothomb

Résumé
"Ce matin-là, je reçus une lettre d'un genre nouveau"
Amélie Nothomb

Mon Avis :
Ayant énormément apprécié le style léger et l'humour de cette auteure, j'ai demandé à ma professeure de langue quels ouvrages d'Amélie Nothomb elle me conseillait. Parmi ses recommandations se trouvait celui que j'ai par la suite dévoré en une soirée : Une forme de vie.

Le résumé, très court, nous introduit juste assez le contexte du récit pour nous donner envie de le lire. En effet, sur la quatrième de couverture, ne se trouve rien d autre que l'incipit de l'ouvrage suivi du nom de l'auteur, tel une citation. Le résumé ne nous donne que peu d'indications sur le thème de l'ouvrage. Nous savons que ce livre traitera d'épîtres. De qui proviendront-elles, telle est la question. Ce résumé suscite donc l'envie de répondre à cette questions ainsi qu'à toutes celles que provoquent ce résumé hors-normes.

On en apprends plus sur l'auteure : ses nombreuses correspondances épistolaires qu'elle entretient avec ses lecteurs et ses critères concernant ces dernières. Cet ouvrage a suscité en moi une envie de correspondre avec elle. En effet, cette dernière semble être ouverte d'esprit, avoir de la diplomatie, de la répartie et être truffée d'humour de part des réactions et réflexions incongrue. C'est ce qui fait le charme d'Amélie Nothomb, il est fréquent de sourire en lisant quelque métaphore étonnante. Elle adopte un style léger en jouant constamment avec la langue française, qu'elle semble particulièrement apprécier. Cet aspect est accentué par les quelques locutions latines qu'elle emploie ponctuellement et qui prouvent le talent de l'auteure.

Parallèlement à son écriture légère, ce livre nous interroge : qu'est ce réellement que l'art ? Sommes nous vraiment aptes à ne pas juger sur le physique ? Jusqu'où pouvons nous aller pour attirer l'attention de quelqu'un ? 

C'est désormais à nous de réfléchir afin de trouver les réponses à ces questions sous entendues dans le livre...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire