Le Bonheur de A à Z, Barry Jonsberg


Résumé :
"Je veux partir à la poursuite du bonheur. Je veux l'attraper, le retenir par le col de sa chemise et le tirer de force jusque chez moi. Je ne sais pas très bien comment m'y prendre. Mais je suis déterminée à essayer.". A l'occasion d'un devoir pour sa prof de lettres, Candice Phee, 12 ans, fait le bilan de sa vie de A à Z. S'apercevant qu'elle est "entourée de chagrin", elle se donne pour mission "d'améliorer l'état de bonheur général du monde". Et si elle commençait par rendre heureux ceux qu'elle aime ?

Mon avis :
C'est surtout le résumé qui m'a donnée envie de le découvrir. Cependant l'histoire n'était pas telle que je l'imaginais. Certes intéressante néanmoins je ne m'attendais pas à ce type de personnages...

Ce livre est narré par Candice, une jeune fille aux airs différents. A ce sujet... Je suis désolée mais une petite parenthèse sur le personnage principal s'impose : les personnes autour de moi ayant lu cet ouvrage partent du principe que la protagoniste est autiste. Je ne suis pas tout à fait de cet avis car à part quelques (3 pour être précise) réactions que je n'ai pas comprises, il me semblait tout à fait plausible qu'une fille de 12 ans puisse avoir ces réactions. Bref, partons du principe que la protagoniste n'est pas autiste. Cette dernière, en faisant une autobiographie, se rend compte que sa vie est emplie de malheur. Et pour cause, son père, créateur de logiciels est en conflit avec son oncle pour une idée volée et n'est plus que l'ombre de lui même. Pour autant sa mère fait une grave dépression après le décès de la sœur de Candice, décédée lorsqu'elle n'était qu'un nourrisson. Que de malheur ! Il me semblait impossible qu'une enfant de 12 ans puisse arranger quoi que ce soit. Et pourtant elle s'y attelle et à coup de petits rien, elle va tenter de changer cette situation. Va-t-elle y arriver ?

J'ai bien aimé ce livre même si les personnages m'ont un peu surpris. Passé le moment de surprise, je me suis délicieusement plongée dans ce livre. D'autant plus que j’affectionne particulièrement les récits où l'on démarre d'une situation malheureuse et inextricable, qui, petit à petit, se remanie pour finalement devenir situation heureuse. Comme exemple, on peut citer La Vie Par 7

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire